Verset du jour

 C’est Toi [Seul] que nous adorons, et c’est Toi [Seul] dont nous implorons secours. 
Sourate 1 Verset 5

Groupe FacebookTwitterYoutube

Les Piliers de l'Islam

 

Les cinq piliers de l'Islam constituent le fondement du mode de vie islamique. Ces piliers sont: la profession de foi, la prière, la zakat (soutien financier aux pauvres), le jeûne du mois de Ramadan, et le pèlerinage à la Mecque une fois dans la vie pour ceux qui en ont les moyens.

 

1) La profession de foi 

La profession de foi consiste à déclarer, avec conviction, La ilaha illa Allah, Mohammadour rasoulou Allah.” Cette déclaration signifie: "Il n'y a pas d'autre dieu qu'Allah et Mohammed est Son messager (prophète)."

La première partie, "Il n'y a pas d'autre dieu qu'Allah" signifie que nul n'a le droit d'être adoré à part Allah, et qu’Allah n'a ni partenaire ni fils. Cette profession de foi est appelée la shahada, une formule toute simple qui doit être prononcée avec conviction par celui ou celle qui veut se convertir à l'Islam. La profession de foi est le pilier le plus important de l'Islam.


2) La prière

Les musulmans font cinq prières par jour. Chacune d'elles ne demande pas plus de quelques minutes. La prière en Islam crée un lien direct entre Allah et la personne qui Le prie, car il n'y a pas d'intermédiaire entre Allah et cette personne.

Lorsqu'une personne prie, elle ressent au fond d'elle-même du bonheur, de la paix et du bien-être, et elle sent qu’Allah est satisfait d'elle. Le prophète Mohammed a dit: {Bilal, appelle les gens à la prière, que nous soyons réconfortés par elle.}.[1] Bilal était un compagnon du prophète Mohammed à qui on avait confié la tâche d'appeler les gens à la prière.

Les prières se font à l'aube, à midi, au milieu de l'après-midi, au coucher du soleil, et dans la soirée. Un musulman peut prier à peu près n'importe où, que ce soit dans un champ, au bureau, dans une manufacture ou à l'université. ( à condition que cette place soit propre.)


3) 
Donner la Zakat (soutien aux pauvres):

Toute chose appartient à Allah, et les richesses ne sont donc que gérées par les êtres humains. Le sens premier du mot zakat est à la fois "purification" et "croissance". Donner la zakat signifie "donner un certain pourcentage de la valeur de certains biens à certaines catégories de nécessiteux". Le pourcentage qui est dû sur l'or, l'argent et les fonds en argent qui équivalent à la valeur du poids de 85 grammes d'or, et dont une personne a été en possession pendant toute une année lunaire, est de deux et demie pourcent. Nos biens sont purifiés lorsque nous en mettons de côté une petite partie pour ceux qui sont dans le besoin et, comme lorsque nous taillons une plante, ce prélèvement a pour effet d'équilibrer et de favoriser une nouvelle croissance.

Une personne peut aussi donner autant qu'elle le veut en charité non obligatoire.


4) 
Le jeûne du mois de Ramadan

Chaque année au mois de Ramadan,[2] les musulmans jeûnent de l'aube jusqu'au coucher du soleil en s'abstenant de manger, de boire et d'avoir des rapports sexuels. Bien que le jeûne soit bon pour la santé, il est surtout considéré comme une façon de se purifier spirituellement. En rompant ses liens avec les commodités de la vie, même pour une courte période de temps, la personne qui jeûne ne peut que ressentir de la compassion envers ceux qui ont faim, en plus de grandir spirituellement.


5) 
Le pèlerinage à la Mecque

Le pèlerinage annuel (Hajj) à la Mecque est une obligation, une fois au cours de leur vie, pour ceux qui sont physiquement et financièrement capables de le faire. Près de deux millions de personnes, provenant des quatre coins du monde, se rendent chaque année à la Mecque. Bien qu'il y ait toujours de nombreux visiteurs à la Mecque, le hajj annuel doit être fait au douzième mois du calendrier islamique. Les pèlerins de sexe masculin portent un vêtement spécial d'une grande simplicité qui élimine toute distinction de classes ou de culture afin que tous soient égaux devant Allah.

Au centre de cette mosquée ce trouve la Kaaba (l'édifice cubique noir sur la photo) vers laquelle se tournent les musulmans pour prier. La Kaaba est le sanctuaire qu’Allah a ordonné aux prophètes Abraham et son fils, Ismaël (que La Paix soit sur eux), de construire.

Parmi les rites du Hajj, il y a l'obligation de tourner sept fois autour de la Kaaba et de faire sept fois l'aller-retour entre les collines de Safa et Marwa, comme l'avait fait Hagar la femme du prophète Abraham que La Paix soit sur lui lorsqu'elle cherchait de l'eau. Ensuite, les pèlerins se rejoignent à Arafa[3] où ils prient Allah et Lui demandent ce qu'ils souhaitent et le pardon, ce moment fait penser à un aperçu du Jour du Jugement. La fête de l'Aïd Al-Adha, qui est célébrée avec des prières, marque la fin du Hajj. Cette fête et celle de l'Aïd al-Fitr, qui est un jour de fête marquant la fin du Ramadan, sont les deux célébrations annuelles du calendrier musulman.

 


[1] Rapporté dans Abou-Daoud, #4985, et Mosnad Ahmad, #22578.

[2] Le mois de Ramadan est le neuvième mois du calendrier islamique lequel est lunaire et non solaire.

[3] Un endroit situé à environ 15 milles (à peu près 24 kilomètres) de la Mecque.


Extrait de « Petit Guide Illustré Pour Comprendre l'Islam », p. 75 à 78, I. A. Ibrahim